Mars bleu

Le cancer colorectal, aussi appel cancer de lintestin, est la 2e cause de dcs par cancer en France.
Il se dveloppe lentement lintrieur du clon ou du rectum, le plus souvent partir de petites lsions dnommes polypes. Ce cancer est lun des plus frquents et touche 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100, le plus souvent aprs lge de 50 ans.

Son traitement est dautant plus efficace quil est institu tt, do lintrt de son dpistage un stade prcoce.

Trs schmatiquement, on peut distinguer trois grands types de patients:

  • Les patients ayant des antcdents familiaux proches de polype ou cancer colorectal: ils doivent bnficier dun dpistage par coloscopie tous les 5 ans. On connait en effet la nature potentiellement hrditaire des polypes, initialement bnins, mais qui, si on les laisse voluer, finissent par dgnrer (le cancer ntant pas lui-mme hrditaire);

  • Les patients qui consultent pour des symptmes pouvant voquer une origine colorectale (troubles du transit, douleurs abdominales et surtout, saignements): une coloscopie vise diagnostique est indique, mme en cas dhmorrodes connues;

  • Les patients asymptomatiques bnficient du dpistage par test de recherche de sang occulte dans les selles. Ce test se pratique tous les deux ans partir de 50 ans, il est gratuit, le kit est fourni par le mdecin traitant. Une nouvelle gnration de test (immunologique) existe depuis peu. 3 fois plus pratique que lancienne (un seul prlvement de selles au lieu de 3), et avec une rentabilit plus de deux fois suprieure en matire de sensibilit et de spcificit.

Lorsque le test est positif, il doit donner lieu une coloscopie qui confirmera ou non lexistence dune ou plusieurs lsion, en permettra souvent (en cas de polype) le traitement sans intervention chirurgicale, ou en prcisera la nature par biopsies.

 

Conclusion:

  • Limportance dun traitement prcoce du cancer colorectal, pour une meilleure chance de gurison dfinitive.

  • limportance donc de son dpistage prcoce: coloscopie dans certains cas, test de dtection dhmoglobine dans les selles tous les deux ans partir de 50 ans chez les sujets asymptomatiques sans antcdents familial avec coloscopie en cas de positivit.

 

La clinique du Val dOr, possde une quipe dendoscopistes et une quipe de chirurgiens digestifs permettant dassurer de A Z le dpistage et le traitement des polypes et cancers colorectaux dans les meilleurs conditions, avec si besoin laide danatomopathologistes, de radiologues et doncologues (Runions de Concertations Multidisciplinaires).

Depliant-Mars-bleu-planches-2015-V4

01 47 11 77 11
14-16 Rue Pasteur
92210 Saint-Cloud